Bon nombre d’entre nous rêvent d’avoir une piscine chez soi. En effet, elle offre la possibilité de se baigner et de se relaxer sans avoir à affronter la grande affluence des piscines municipales ou des plages. Cependant, de nombreuses personnes souffrent d’allergies liées aux contenants de l’eau, notamment le chlore. Dans cet article, nous allons voir une alternative à la piscine classique qui est assez méconnue : la piscine au sel.

piscine au sel

Qu’est-ce qu’une piscine au sel ?

En général, une piscine est remplie avec de l’eau chlorée. L’inconvénient majeur est que cette eau peut avoir des effets néfastes pour la peau, pour les cheveux et même pour les yeux.

De plus pour la protection de l’environnement, ce n’est pas l’idéal. Par ailleurs, son entretien est délicat puisque la concentration du chlore doit être vérifiée quotidiennement.

Quant à la piscine au sel, elle est remplie entièrement avec de l’eau salée. L’entretien de la piscine se fait par un système d’électrolyse.

Pour cela, on installe un électrolyseur dans le circuit hydraulique de la piscine. Ensuite, on verse du sel directement dans la piscine à hauteur de 5 grammes pour 1 litre d’eau. En passant dans l’électrolyseur, le sel va se transformer en chlore naturel.

Le chlore naturel va agir comme un oxydant qui va éliminer tous les micro-organismes néfastes à la santé. Toutefois, ce type de chlore ne garde pas les odeurs désagréables ni les propriétés allergéniques du chlore que l’on trouve dans les piscines classiques.

Bien qu’on utilise une énorme quantité de sel, il faut savoir qu’une piscine au sel est 7 fois moins salée que de l’eau de mer.

piscine au sel

Le traitement d’une piscine au sel

En ce qui concerne l’entretien, on peut dire qu’elle est assez simple. À l’ouverture de la piscine, on verse le sel dans la piscine. Dans le cas d’un bassin de 10 000 litres, on verse une dose de 20 kilos de sel. On installe ensuite l’électrolyseur qui va se charger de l’extraction du chlore et le libérer dans la piscine.

S’il n’y a pas de problèmes majeurs, la quantité de sel versée peut tenir pendant toute une saison. On ne rajoute du sel que s’il y a eu un besoin de rajouter de l’eau étant donné que l’on doit toujours respecter la proportion indiquée pour avoir une qualité optimale.

Pour prendre des recommandations, il est tout de même utile de vérifier la concentration du sel dans l’eau. En effet, les conditions climatiques de l’été peuvent donner lieu à certains imprévus.

On peut citer par exemple les chaleurs caniculaires qui peuvent évaporer une grande quantité d’eau ou à l’inverse des averses qui augmentent le volume de l’eau tout en rajoutant des éléments salissants. Cette vérification peut se faire toutes les deux semaines.

Comme toute piscine, il ne faut pas non plus oublier de procéder à un contrôle du pH de l’eau, l’indice pH idéal pour une piscine à sel est de 7,4 pour être sûr qu’il soit neutre.

Quand la saison se termine, il est nécessaire d’arrêter l’électrolyseur. En effet, une température trop basse peut endommager les électrodes. Dans le cas où on souhaite une piscine qui fonctionne toute l’année, il est logique d’ajouter un matériel de chauffage. Si elle bien entretenue, un électrolyseur a une durée de vie qui peut aller jusqu’à 4 ans.

piscine au sel

Les avantages d’une piscine à sel

Quand on dispose d’une piscine à sel, son traitement est automatique et naturel puisque la seule vérification à faire concerne la concentration du sel.

De plus, on n’utilise pas les habituels désinfectants chimiques qui sont mauvais pour la santé. Ainsi, on profite pleinement des bienfaits de l’eau salée sans ses effets irritants. Effectivement, le sel contenu dans l’eau rend la peau plus douce et on n’a pas à craindre d’avoir des irritations comme c’est souvent le cas dans les piscines classiques.